Essai de critique indirecte: Le mystère laïc - des Beaux-Arts considérés comme un assassinat

Essai de critique indirecte: Le mystère laïc - des Beaux-Arts considérés comme un assassinat

Jean Cocteau, Bernard Grasset

Language: French

Pages: 66

ISBN: B000H7Y2JQ

Format: PDF / Kindle (mobi) / ePub


On s'en doute, quand Jean Cocteau se livre à un Essai de critique indirecte (1932), c'est encore, et toujours, pour célébrer des victoires de l'art, les ressources de la poésie et les aligner dans un écrin de notes, d'aphorismes et d'anathèmes étourdissants. Le peintre italien De Chirico, qui " emploie le trompe-l'oeil comme un criminel rassure sa victime ", lui sert de mise à feu et de fil rouge.

Ce fil pendule bientôt du côté de Picasso et de Mirô... Cocteau ouvre ainsi une réflexion sur le sens de l'oeuvre, de la figuration, du symbole. Il l'éclairé par des références à Stendhal ou Stravinski. Ce qui arrête et fascine ici, c'est la grâce avec laquelle l'auteur de Thomas l'imposteur glisse d'un peintre à l'autre (Braque, Matisse), d'un écrivain à l'autre (Baudelaire, Nietzsche), d'un musicien à l'autre (Wagner, Beethoven). Cet Essai de critique indirecte tient du fourreau et de la palette. Il tire l'épée et le pinceau. Il pointe profondément (" la mort est morte, tuée par le plaisir ") ; il brosse légèrement (" l'élégance consiste à ne pas étonner "). Ecrit d'une " encre à cerner les fantômes ", il éblouit toujours.

Cocteau multiplie les variations sur les analogies, les calembours, l'art comme maniaquerie, le " beau neuf ", le rêve, la vitesse, l'architecture grecque. Le poète apparaît ici dans toute sa splendeur, sûr de ses pouvoirs et de ses édits. " II y a les poètes et les grandes personnes. " Cocteau, cet éternel enfant, s'amuse : " Je suis un empêcheur de danser en rond. " II zigzague génialement, narguant une époque " cabrée contre l'individu ".

Tres guineas

Animals as Persons: Essays on the Abolition of Animal Exploitation

The Souls of Black Folk (Penguin Classics)

Classification, Disease and Evidence: New Essays in the Philosophy of Medicine (History, Philosophy and Theory of the Life Sciences, Volume 7)

New Forms of Worker Organization: The Syndicalist and Autonomist Restoration of Class Struggle Unionism

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

déformation dans le temps, plus légitime au cinéma qu'une déformation dans l'espace, que les personnes sensibles détournent la tête. D'autres trouvent que je commets une faute de réalisme. D'autres rient comme on riait d'une guitare de Picasso. Hélas, je crains qu'il n'existe pas encore de public pour s'émouvoir, comme d'une déformation hautaine de peintre, d'un épisode où je m'affirme par une déformation du souvenir. *** OPÉRA. Je trouvai le titre de mes poèmes à Villefranche. C'était un livre

naïveté ne saurait avoir l'odieux de la stylisation par raffinement, et que si l'une nous fâche, l'autre parvient encore à nous émouvoir. *** Pourquoi les primitifs, les nègres, les sauvages du Laos firent-ils choses si belles? C'est parce qu'ils n'en ont jamais vu d'autres. *** Faculté d'hypnose, faculté de scandale. La société atteinte dans son œil. Force révolutionnaire du film. � Haïssez-moi, crevez-moi, arrêtez-vous, arrêtez-moi, c'est laid, c'est atroce �, crie le tableau moderne; mais

nègre Benga devait jouer l'ange. Il se foule la cheville et m'arrive boitant. La scène est bonne parce qu'il boite. *** Tout s'inspire des films aujourd'hui, même les rois qui tombent, même les foules. Après sa fuite, le Roi d'Espagne arrive au Meurice. Les journalistes républicains criaient : � Vive le Roi ! � Le Roi chantait : � Paris, je t'aime � au balcon, comme Chevalier. La Reine chantait, à la cantonade, une grande valse triste reprise en chœur par les boîtes de nuit, les sergents de

regarde et qui voit la ville. Avec le spectacle bref d'une ville morte, un jeune homme robuste échange sa vie. Pouvait-il payer plus cher un caprice, que dis-je ? une obsession. Le regard! On n'en parle jamais assez. Le regard des portraits reflète les inquiétudes de leurs époques. Il brûle d'un feu sombre ou glacial. Tant et si bien il reflète, que déjà, chez Cézanne, une taie irisée se forme sur l'œil, tourné davantage vers sa mise en place et son iris que vers des problèmes intérieurs.

soldatBernard PrivatAu pied du murRaymond RadiguetLe diable au corps, suivi du Bal du comte d'OrgelCharles-Ferdinand RamuzLe garçon savoyardCharles-Ferdinand RamuzJean-Luc persécutéCharles-Ferdinand RamuzJoie dans le cielPaul Reboux et Charles MullerA la manière de...Christiane RochefortArchaosChristiane RochefortPrintemps au parkingAuguste RodinL'artHenry RothL'or de la terre promiseJean-Marie RouartIls ont choisi la nuitClaire Sainte-SolineLe dimanche des RameauxPeter SchneiderLe sauteur de

Download sample

Download