Histoire De La Pensée économique

Histoire De La Pensée économique

Gérard Marie Henry

Language: French

Pages: 749

ISBN: 2:00137390

Format: PDF / Kindle (mobi) / ePub


L'auteur expose les grands axes de la pensée économique contemporaine dans la première partie de l'ouvrage (échanges, loi de l'offre et la demande, marchés financiers, intervention de lÉtat, etc.), la seconde partie étant consacrée à l'étude de la pensée des grands théoriciens de l'économie, d'Adam Smith, considéré comme l'inspirateur de toutes les écoles de pensée, à Malthus (précurseur de Keynes), en passant par Ricardo, Say, Mill, Marx, Jevons, Walras, Marshall, Weber et l'école allemande, Veblen et "l'institutionnalisme", Wicksel et la naissance de la macro-économie, Fisher et l'illusion monétaire, Schumpeter et l'essence du développement, le socialisme, Samuelson ou Friedman. En conclusion, il analyse la crise actuelle à travers les "nouveaux classiques" et les "nouveaux keynésiens".

The Bill of the Century: The Epic Battle for the Civil Rights Act

Palimpsests and the Literary Imagination of Medieval England: Collected Essays (The New Middle Ages)

Changing Lanes: Visions and Histories of Urban Freeways (Urban and Industrial Environments)

The Remnant - The Jewish Resistance in WWII

The History of the Renaissance World: From the Rediscovery of Aristotle to the Conquest of Constantinople

Renaissance Civic Humanism: Reappraisals and Reflections

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

le marché de ces services. C'est celui, ensuite, où l’offre et la demande effective des produits sont égales, et où il y a prix courant stationnaire, sur le marché des produits. C'est celui, enfin, où le prix de vente des produits est égal à leur prix de revient en services producteurs. Les deux premières conditions se rapportent à l’équilibre de l’échange ; la troisième est relative à l’équilibre de la production. »17 Walras épure encore son modèle d’équilibre général en expliquant que « les

théorie économique et d’un guide de politique économique. Heckscher décrit la trajectoire européenne depuis le chaos médiéval jusqu’à l’émergence des États-nations et il montre l’interaction des guildes et des monarchies en France et en Angleterre. Prenant l’exemple anglais, Heckscher cite ainsi le Navigation Act de 1651, une loi, adoptée en 1651 et abolie en 1849, qui interdit aux bateaux étrangers de transporter des marchandises vers la Grande-Bretagne, l’établissement de systèmes nationaux de

qu’on peut voir dans ce qui se passe en France, où il y a moins de monnaie qui circule qu’en Espagne, et où le pain, le vin, la laine et le travail coûtent moins cher. C'était également la situation en Espagne, lorsque la circulation monétaire était moins abondante, il fallait donner beaucoup moins pour acquérir les biens et payer les travailleurs que plus tard lorsque la découverte des Indes a couvert l’Espagne d’or et d’argent. La cause de ce phénomène est que la monnaie vaut plus où et quand

normalement le droit d’y puiser. (…) Ce n’est qu’ainsi que l’évolution économique pourrait se réaliser, qu’elle pourrait s’élever hors du simple circuit. Et cette fonction est le fondement de l’édifice moderne du crédit. »32 Schumpeter explique que l’épargne n’est pas le facteur déterminant de l’évolution économique : « L'épargne est évidemment un facteur important pour expliquer la trajectoire que suit l’économie depuis des siècles, mais il n’en reste pas moins que le développement

l’Europe, crée un journal révolutionnaire, Iskra (L'étincelle). En 1902, il publie le manuel du parti révolutionnaire, Que faire ?, dans lequel il explique que « l’histoire de tous les pays montre que la classe ouvrière n’est capable, à elle seule, que de développer une conscience syndicale. ( ) La conscience politique de classe doit donc être apportée de l'extérieur aux travailleurs. ( ) Il faut donc une organisation militaire d’agents qui font de l’activité révolutionnaire leur profession [et

Download sample

Download