Il Piccolo Principe

Il Piccolo Principe

Antoine de Saint-Exupéry

Language: Italian

Pages: 118

ISBN: B01MQI0XSJ

Format: PDF / Kindle (mobi) / ePub


Celebre racconto per ragazzi illustrato con acquerelli dall'autore, nel quale con semplicità e poesia, vengono affrontati temi quali il senso della vita e il significato dell'amore e dell'amicizia. Libro in lingua originale francese con traduzione in italiano. Célèbre histoire pour enfants illustré d'aquarelles de l'auteur, qui traite de sujets tels que le sens de la vie et le sens de l'amour et de l'amitié. Livre en français avec traduction en italien.

The Black Stallion Challenged (Black Stallion, Book 17)

Still William (Just William, Book 5)

Horrible Harry Cracks the Code

Curious George Learns to Count from 1 to 100

The Berenstain Bears The Big Honey Hunt

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

! » comme il s’agissait là d’une évidence. Et il me fallut un grand effort d’intelligence pour comprendre à moi seul ce problème. Et en effet, sur la planète du petit prince, il y avait comme sur toutes les planètes, de bonnes herbes et de mauvaises herbes. Par conséquent de bonnes graines de bonnes herbes et de mauvaises graines de mauvaises herbes. Mais les graines sont invisibles. Elles dorment dans le secret de la terre jusqu’à ce qu’il prenne fantaisie à l’une d’elles de se réveiller. Alors

Je m’assis auprès de lui. Et, après un silence, il dit encore : « Les étoiles sont belles, à cause d’une fleur que l’on ne voit pas... » Je répondis « bien sûr » et je regardai, sans parler, les plis du sable sous la lune. « Le désert est beau », ajouta-t-il... Et c’était vrai. J’ai toujours aimé le désert. On s’assoit sur une dune de sable. On ne voit rien. On n’entend rien. Et cependant quelque chose rayonne en silence... « Ce qui embellit le désert, dit le petit prince, c’est qu’il cache

rit, toucha la corde, fit jouer la poulie. Et la poulie gémit comme gémit une vieille girouette quand le vent a longtemps dormi. « Tu entends, dit le petit prince, nous réveillons ce puits et il chante... » Je ne voulais pas qu’il fît un effort : « Laisse-moi faire, lui dis-je, c’est trop lourd pour toi. » Lentement je hissai le seau jusqu’à la margelle. Je l’y installai bien d’aplomb. Dans mes oreilles durait le chant de la poulie et, dans l’eau qui tremblait encore, je voyais trembler

peine. J’aurai l’air d’être mort et ce ne sera pas vrai... » Moi je me taisais. « Tu comprends. C’est trop loin. Je ne peux pas emporter ce corps-là. C’est trop lourd. » Moi je me taisais. « Mais ce sera comme une vieille écorce abandonnée. Ce n’est pas triste les vieilles écorces... » Moi je me taisais. Il se découragea un peu. Mais il fit encore un effort : « Ce sera gentil, tu sais. Moi aussi je regarderai les étoiles. Toutes les étoiles seront des puits avec une poulie rouillée. Toutes

d’extraordinaire. La muselière que j’ai dessinée pour le petit prince, j’ai oublié d’y ajouter la courroie de cuir ! Il n’aura jamais pu l’attacher au mouton. Alors je me demande : « Que s’est-il passé sur sa planète ? Peut-être bien que le mouton a mangé la fleur... » Tantôt je me dis : « Sûrement non ! Le petit prince enferme sa fleur toutes les nuits sous son globe de verre, et il surveille bien son mouton... » Alors je suis heureux. Et toutes les étoiles rient doucement. Tantôt je me dis :

Download sample

Download