L'Art gothique

L'Art gothique

Language: French

Pages: 200

ISBN: B01D9JIASM

Format: PDF / Kindle (mobi) / ePub


Développé à travers l’Europe pendant plus de 200 ans, l’art gothique est un mouvement qui trouve ses racines dans la puissante architecture des cathédrales du nord de la France. Délaissant la rondeur romane, les architectes commencèrent à utiliser les arcs-boutants et les voûtes en berceau brisé pour ouvrir les cathédrales à la lumière. Période de bouleversements économiques et sociaux, la période gothique vit aussi le développement d’une nouvelle iconographie célébrant la Vierge, à l’opposé de la thématique terrifiante de l’époque romane. Riche de changements dans tous les domaines (architecture, sculpture, peinture, enluminure, etc.), l’art gothique s’effaça peu à peu face à la Renaissance italienne.

Sargent (Art dossier Giunti)

Dada, Surrealism, and Their Heritage

Key Writers on Art: From Antiquity to the Nineteenth Century (Routledge Key Guides)

Picasso (Arnoldo Mondadori Arte)

A Companion to Renaissance and Baroque Art

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’Art gothique Victoria Charles et Klaus H. Carl Texte : Victoria Charles et Klaus H. Carl Traduction : Laurent Jachetta Mise en page : Baseline Co Ltd 33 Ter - 33 Bis Mac Dinh Chi St., Star Building, 6e étage District 1, Hô Chi Minh-Ville Vietnam © Parkstone Press International, New York, USA © Confidential Concepts, Worldwide, USA Tous droits réservés Sauf mention contraire, le copyright des œuvres reproduites se trouve chez les photographes qui en sont les auteurs. En dépit de nos

Maria Nascente, Milan (Italie), commencée en 1386. In situ. 77 contre ces tours d’une hauteur infinie, que les Allemands avaient érigées en sommet de leur esthétique. Mais l’intérêt des Italiens pour tout ce que le gothique compte de décorum et de raffinement, n’en fut que multiplié. C’est avec une ardeur enfantine que ceux-ci laissèrent aller, en toute liberté, leur fantaisie, attisée par cette multiplicité, cette finesse, cette variété infinies des possibilités offertes de décorer et

compris en Italie. Tous les détails sont peaufinés avec la même passion, qu’il s’agisse des visages, remplis d’expression, des habits imités parfaitement jusque dans les détails de la mode de cette époque, des armes, des objets de grande valeur de style oriental, du tapis, tendu derrière la Vierge par deux anges, ou encore des fleurs et autres plantes poussant au milieu d’une herbe luxuriante. On doit cette richesse du détail, cette harmonie d’ensemble, cette atmosphère hautement poétique, qui se

naturelles, ne se retrouvait pas seulement sur les chapiteaux, mais aussi sur les corniches, les parois des portes et autres encadrements. Au fil de son développement cependant, le gothique abandonna peu à peu l’imitation de la nature, et les formes ornementales, désormais bien maîtrisées, furent reproduites à l’infini et souvent sans réfléchir, jusqu’à ce que bourgeons et tubercules, tant ils étaient bâclés, ne donnent du souvenir de la réalité naturelle qu’un pâle reflet. Il en fut de même pour

Lombardie que les artistes furent le plus influencés par la France. À la cour des ducs Visconti de Milan fleurit l’art courtois, de style international, comme on le rencontrait couramment à Paris, dans les cathédrales de Bourges et de Dijon ou encore à la cour de Venceslas IV, roi de Bohème. L’élitisme aristocratique rencontra son unité dans la miniature lombarde, grâce à un grand sens de l’observation et une objectivité proche du Les illustrations passionnantes des scènes de combat rappellent

Download sample

Download