La Source opale

La Source opale

Yves Vaillancourt

Language: French

Pages: 83

ISBN: 2764422059

Format: PDF / Kindle (mobi) / ePub


Dans ce roman, la photographie, les échecs, Internet et l'amour remémoré sont peut-être autant de voies pour conjurer le destin tragique du personnage de Vital-Drogo, autant d'avenues pour redécouvrir l'envers du désert: la source opale. Cette source émet un oracle quand on se trouve au milieu de sa vie. Mais, comme l'histoire nous l'apprendra, l'oracle ne se comprend qu'à certaines conditions…

Dans un jeu de rôle littéraire sur Internet, Vital choisit d'incarner le lieutenant Drogo, personnage central du célèbre Désert des Tartares de Dino Buzzati. Cela pourrait n'être qu'un simple divertissement, mais voilà… Vital approche de la quarantaine et trouve dans cette légendaire figure romanesque bien des similitudes avec sa propre vie montréalaise: le milieu de la vie, l'attente déçue et le désenchantement du monde, entre autres.

Il n'en faut pas plus pour que le jeu devienne sérieux, trop sérieux et que s'entremêlent poétiquement le réel et le virtuel. Surtout quand avec deux amis, il décide de créer un club de photographies où ils se donnent comme défi des sujets aussi inaccessibles que la quête du lieutenant Drogo et de ses compagnons.

L'Avaleur de sable

The Romantic

Permission: A Novel

ÉnigmeS (Autoportrait V)

Paradoxes de la fragilité

Notebook of Roses and Civilization

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

quelle a été ma tactique, disons? Au feu suivant, je me suis tassé à droite et me suis arrêté un peu avant elle, pour qu’elle me voie. Puis, je suis sorti de l’auto. Elle a fait de même. Il y avait de très légers flocons de neige qui tombaient. Alors j’ai relevé un peu mon col et j’ai marché vers elle. Figure-toi que je l’ai embrassée direct sur la bouche. Un french de plusieurs minutes à part de ça. C’était fou, mais c’était beau. — Je ne peux m’empêcher de te demander: elle faisait quoi ? —

fourre-tout en cuir qu’on n’avait pas l’habitude de le voir traîner. Il en sortit un appareil - photo, tout neuf avec sa boîte et son manuel d’instructions. — J’ai eu ce cadeau hier. Une de ces synchronicités dont tu parles. L’Éboueur s’adressait à Vital, le taquinant sur un point controversé entre eux. — Et que tu ne m’as pas encore bien expliquée. Enfin, désormais je ne serai pas en reste avec vous, et si notre mentor artistique me juge digne de joindre vos rangs… Vital essayait de jauger le

Les vieilles demeures ont leurs fenêtres ouvertes, et leurs rideaux diaphanes, agités par la brise, sont éclairés de l’intérieur. Je regarde ces trouées de lumière dans les bâtisses de pierre et j’entends, aussi, les notes d’un piano. Des rires fusent à l’occasion, un peu plus loin. Vous vous demandez sans doute comment j’ai fait pour arriver ici ? Eh bien voici, madame Wesfály. Tout a commencé quand Ortiz est parti. Vous savez, il est le premier homme que j’aie croisé sur le chemin de Bastiani.

le résultat. Tendrement, elle se pencha vers mon adversaire et il lui murmura en russe qu’il avait donné sa reine pour gagner la partie. La belle Lituanienne éclata d’un rire franc mais amical. Je la regardai en souriant et puis nous sommes allés tous les trois analyser la partie plus loin. J’appris qu’elle venait d’annuler la sienne. Je ne serais pas surpris qu’elle ait proposé la nulle afin de venir vers notre échiquier, où quelque chose d’inhabituel semblait se passer… J’ai donc fait leur

compagnon pour lui. Et il devine aussi que j’en suis conscient. Nous n’avons pas eu besoin du tarot de sa mère pour comprendre ça! Mais quand nous avons pris le taxi pour aller vers la villa, là son attitude s’est durcie. Ce n’était plus une simple réserve, mais de la nervosité et même de l’irritation. Alors je me tenais coi. C’est le fils d’un ancien domestique qui est venu nous ouvrir la grille. Ses manières affables rassurèrent Ion et détendirent un peu l’atmosphère. L’homme fit prestement un

Download sample

Download