Lazy Bird

Lazy Bird

Andrée A. Michaud

Language: French

Pages: 310

ISBN: 2021022994

Format: PDF / Kindle (mobi) / ePub


«C’est le premier meurtre qui est le plus difficile, mais l’habitude se crée rapidement... »

Portée par des airs de jazz, Andrée A. Michaud signe ici un polar dont le héros pénètre bien malgré lui dans un univers où l’ombre du doute se fait de plus en plus pesante, soumettant ainsi le lecteur à une tension qui ne se relâchera pas avant qu’il n’ait tourné la dernière page de cette troublante confrontation avec la folie.

Qui est Lazy Bird ? Un oiseau rare ou un oiseau de malheur ? Une pièce musicale de John Coltrane ou une jeune fille perdue ayant un penchant prononcé pour le milk-shake, les gommes Bazooka et Jim Morrison ?

Toutes ces réponses se valent, mais la véritable question est plutôt de savoir qui est la mystérieuse femme hantant les nuits de Bob Richard, animateur de radio à la station WZCZ de Solitary Mountain. Dès le jour où cet albinos marqué par son passé accepte de quitter le Québec et de s’exiler au Vermont pour y animer une émission de nuit, le sort en est jeté. Dans la communauté de la montagne solitaire, la menace plane, puis les cadavres de femmes se succèdent pendant que l’étau se resserre inexorablement autour de Richard. Tout ça parce qu’une désaxée s’identifiant à l’héroïne d’un film de Clint Eastwood surgit de la fiction pour réclamer inlassablement au bout du fil : « Play Misty for me.. .»

Caught

La Tribu de Sangwa

La Commanderie (Alexandre Jobin, tome 2)

The Matter With Morris

Un vent se lève qui éparpille

Anne of Windy Poplars (Anne of Green Gables, Book 4)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

l’albinos. Le chalet où j’ai emménagé, près de la rivière aux Bleuets, ressemble à la cabane du sauvage, en moins triste, mais n’a aucun point commun avec celui de mes parents. C’est un chalet sans passé, sans passé qui me concerne. Si quelques fantômes y circulent, ils ne peuvent s’y installer, faute d’avoir à leur disposition une ancienne image d’eux dans laquelle se glisser. C’est un chalet tranquille, qui ne me tourmente pas. Je vais souvent marcher près de la rivière, où il m’arrive

avait accosté le Terrorès. Pendant que je m’extirpais du lit, Christopher m’a également rappelé que le trompettiste Clifford Brown avait perdu la vie dans un accident de la route le 26 juin 1956 et que le président John F. Kennedy s’était rendu près du mur de Berlin le 26 juin 1963, cinq mois avant de tomber sous les balles de Lee Harvey Oswald dans une rue de Dallas, et vingt-six ans avant que s’effondre le mur de la honte. Christopher a terminé ses éphémérides en mentionnant quelques-uns des

Kangerdlugssuaq, au Groenland, rétrécissait de façon dramatique. Dans quelques mois, nous apprendrions que les vastes étendues gelées de l’Arctique canadien s’effaçaient à une vitesse effarante et qu’en deux ans seulement, plus d’un million de kilomètres carrés de glaces s’étaient perdues dans le fond des océans. La planète se réchauffait pour contrer la froideur de l’homme et personne ne savait comment réagir aux soubresauts parfois furieux de la nature. Tout ce qui aurait dû se perpétuer

l’impression de n’être qu’une pute encourageant la perversité de son bourreau. Alors elle avait retiré sa chemise et sa culotte, puis elle avait placé un bras devant ses seins pendants, l’autre devant le triangle de poils gris et clairsemés ne masquant plus ses lèvres qu’à la manière d’un voile de mariée depuis longtemps effiloché. Pourquoi fallait-il que la vieillesse des femmes soit si humiliante ? Pourquoi fallait-il qu’à la beauté succède cette honte, se demandait Angelina Barnes, cette

connaisseur les plates-bandes de Mandy. Ils ont encore échangé quelques pointes, Charlie et elle, histoire d’étouffer l’émotion qui les étreignait, puis Charlie m’a présenté et a dit à Mandy qu’on avait quelques questions à lui poser. Elle nous a fait entrer, a déposé une bouteille de whisky et trois verres sur la table de la cuisine, puis elle s’est assise en repoussant sa longue tresse derrière elle, assez longue pour balayer le plancher si elle bougeait la tête. Elle était plus jeune que

Download sample

Download