Le cercle bleu des Matarèse:Le Cercle des Matarèse, Tome 1

Le cercle bleu des Matarèse:Le Cercle des Matarèse, Tome 1

Robert Ludlum

Language: French

Pages: 483

ISBN: 2:00256910

Format: PDF / Kindle (mobi) / ePub


Lorsque les deux agents secrets d'élite, l'Américain Brandon Scofield et le Soviétique Vasili Taleniekov, se rencontrent, ils devraient s'entretuer car chacun a sur les mains le sang d'un être cher à l'autre. Ils vont toutefois unir leurs talents : ils sont les seuls à pouvoir déjouer un complot international qui finance des agents terroristes pour créer le chaos propice à la prise de pouvoir de leurs chefs, les Matarèse. Au sein de cette société secrète parfaitement organisée, ils disposent de tous les relais politiques et financiers pour s'assurer que nul ne découvrira leur visage et leur dessein. Une lutte sans pitié s'engage au cours de laquelle chacun des héros devra tout sacrifier pour arrêter la progression inexorable de tueurs unis par un serment ancestral. Un roman haletant, servi par un scénario remarquable qui multiplie les retournements de situation et utilise toutes les possibilités du thriller d'espionnage sans jamais toutefois tomber dans le récit convenu. Robert Ludlum au sommet de son art. --Madeleine Sorel

Midnight in Madrid (The Russian Trilogy, Book 2)

The Official CIA Manual of Trickery and Deception

The Great War of Our Time: The CIA’s Fight Against Terrorism—From Al Qa‘ida to ISIS

Hitler’s Lost Spy: The True Story of a Female Spy in Australia

The Dark Game

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

de proférer cette sorte de menaces mais il ne les mettait jamais à exécution. L'État ne demandait pas ça, seuls les sadiques s'y complaisaient. Si le Smert Shpionam avait vraiment été réactivé, alors il fallait le prévenir qu'il y avait d'autres personnes à l'intérieur du K.G.B. En particulier ce � fameux � Taleniekov. Il fallait qu'il apprît à ne pas s'opposer à un homme qui avait passé vingt-cinq ans de sa vie à parcourir l'Europe au service de l'État. Vingt-cinq ans. Ça faisait un quart de

Pourquoi ce coup de téléphone inopiné ? — Je vous le dirai quand vous serez là, mais oubliez Knightsbridge. — Où serez-vous ? � Scofield allait mentionner le Connaught, mais Taleniekov le coupa. � En y réfléchissant, quand je serai à Londres, je vous appellerai � Tour centrale �. Vous vous rappelez ça, n'est-ce pas ? � Tour centrale ? Bray n'avait pas entendu prononcer ce nom depuis des années, pourtant il s'en souvenait. C'était le nom de code d'une planque du K.G.B. sur le quai Victoria

de la guerre de Corée… — J'ai dit que je n'en parlais jamais. — Vous avez de la chance. Je veux dire de déclarer ça et de vous y tenir. Certains d'entre nous n'ont pas cette chance. (Il était resté debout devant elle et lui faisait de l'ombre. Le mensonge était prémédité.) Moi, je ne peux pas. J'étais là-bas, exactement comme votre fils. � La vieille femme but plusieurs gorgées à la suite comme si elle craignait de manquer de boisson et leva les yeux sur Scofield. � La guerre tue parfois

avait quatre rangées comportant chacune quatre négatifs, chacune des deux cartes avait donc seize radiographies. Deux petites étiquettes rouges, indiquant le nom du patient et les dates des radiographies, avaient été collées en haut sur le coin gauche. Bray vérifia que les deux feuilles de carton étaient bien bord à bord et plaça le rebord d'une enveloppe de papier kraft entre le premier et le second rang de radiographies. À l'aide de la lame de rasoir, il commença à couper dans le carton en

comprendre. Vous voulez me liquider officiellement, mais personne ne doit être au courant. Et, bien que je sois mis hors circuit, je dois rester en contact avec vous à tout moment. — Je vous l'ai dit, ce que vous savez a une valeur inestimable pour nous, nous payons pour ça. — Pourquoi cette note, alors, dans le dossier zéro-zéro ? — J'ai pensé vous être agréable. Si vous n'avez plus de responsabilité officielle, vous êtes encore parmi nous, vous gardez un certain statut. — J'aimerais savoir

Download sample

Download