Le Médecin malgré lui

Le Médecin malgré lui

Language: French

Pages: 0

ISBN: 2080720899

Format: PDF / Kindle (mobi) / ePub


Grand classique de la littérature française, Le Médecin malgré lui presente une suite d’incidents dans la vie de Sganarelle, farceur et séducteur. It bat sa femme Martine et pour se venger de son mari, elle fait croire aux domestiques de Géronte que Sganarelle est un grand médecin mais qu’il faut le battre afin qu’il l’avoue. A point d’être pendu pour ses chicaneries chez Géronte, Sganarelle est tout pardonné par un heureux coup de théâtre et se réconcilie avec Martine.

Acteur et dramaturge, Molière nait à Paris en 1622 et y meurt en 1673. Fils d’un tapissier, it fait ses études en droit au Collège de Clermont (1636-1639). Il prend le pseudonyme de Molière en 1643. Sa première troupe, fondée en 1743, fait faillite en 1645 et il est emprisoné pour dettes. Sous la protection du Prince de Conti il rentre à Paris en 1658 et connaît un grand succès avec Les Précieuses Ridicules. Entouré d’adversaires, dès 1665 Molière profite de la protection de Louis XIV et ses pièces, dont Tartuffe, Le Bourgeois Gentilhomme, Les Femmes savantes et Le Malade imaginaire sont les plus célèbres, connaissent plusieurs triomphes éclatants.

This unexpurgated edition contains the complete text, with minor errors and omissions corrected.

Œuvres complètes : Tome II

Une rose au paradis

Les Liaisons dangereuses (Oxford World's Classics)

Bonjour Tristesse

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Crois-tu que je m’épouvante de tes paroles ? SGANARELLE Doux objet de mes vœux, je vous frotterai les oreilles. MARTINE Ivrogne que tu es ! SGANARELLE Je vous battrai. MARTINE Sac à vin ! SGANARELLE Je vous rosserai. MARTINE Infâme ! SGANARELLE Je vous étrillerai. MARTINE Traître, insolent, trompeur, lâche, coquin, pendard, gueux, belître, fripon, maraud, voleur… ! SGANARELLE Il prend un bâton et lui en donne Ah ! vous en voulez donc ? MARTINE Ah, ah, ah, ah ! SGANARELLE

raison. MARTINE Voyez un peu cet impertinent, qui veut empêcher les maris de battre leurs femmes. M. ROBERT Je me rétracte. MARTINE Qu’avez-vous à voir là-dessus ? M. ROBERT Rien. MARTINE Est-ce à vous d’y mettre le nez ? M. ROBERT Non. MARTINE Mêlez-vous de vos affaires. M. ROBERT Je ne dis plus mot. MARTINE Il me plaît d’être battue. M. ROBERT D’accord. MARTINE Ce n’est pas à vos dépens. M. ROBERT Il est vrai. MARTINE Et vous êtes un sot de venir vous fourrer où vous

fraimes-là ? À quoi est-ce que ça vous sart ? SGANARELLE Messieurs, en un mot autant qu’en deux mille, je vous dis que je ne suis point médecin. VALÈRE Vous n’êtes point médecin ? SGANARELLE Non. LUCAS V’ n’êtes pas médecin ? SGANARELLE Non, vous dis-je. VALÈRE Puisque vous le voulez, il faut s’y résoudre. Ils prennent un bâton et le frappent. SGANARELLE Ah ! ah ! ah ! Messieurs, je suis tout ce qu’il vous plaira. VALÈRE Pourquoi, Monsieur, nous obligez-vous à cette violence ?

ne s’est-elle pas opposée à mes volontés ? JACQUELINE Je le crois bian : vous li vouilliez bailler cun homme qu’alle n’aime point. Que ne preniais-vous ce Monsieur Liandre, qui li touchait au cœur ? Alle aurait été fort obéissante ; et je m’en vas gager qu’il la prendrait, li, comme alle est, si vous la li vouillais donner. GÉRONTE Ce Léandre n’est pas ce qu’il lui faut : il n’a pas du bien comme l’autre. JACQUELINE Il a un oncle qui est si riche, dont il est hériquié. GÉRONTE Tous ces

maladie. Elle est devenue muette, sans que jusques ici on en ait pu savoir la cause ; et c’est un accident qui a fait reculer son mariage. SGANARELLE Et pourquoi ? GÉRONTE Celui qu’elle doit épouser veut attendre sa guérison pour conclure les choses. SGANARELLE Et qui est ce sot-là qui ne veut pas que sa femme soit muette ? Plût à Dieu que la mienne eût cette maladie ! je me garderais bien de la vouloir guérir. GÉRONTE Enfin, Monsieur, nous vous prions d’employer tous vos soins pour la

Download sample

Download