L'élégance du hérisson

L'élégance du hérisson

Muriel Barbery

Language: French

Pages: 195

ISBN: 2806213444

Format: PDF / Kindle (mobi) / ePub


"Je m'appelle Renée, j'ai cinquante-quatre ans et je suis la concierge du 7 rue de Grenelle, un immeuble bourgeois. Je suis veuve, petite, laide, grassouillette, j'ai des oignons aux pieds et, à en croire certains matins auto-incommodants, une haleine de mammouth. Mais surtout, je suis si conforme à l'image que l'on se fait des concierges qu'il ne viendrait à l'idée de personne que je suis plus lettrée que tous ces riches suffisants.

Je m'appelle Paloma, j'ai douze ans, j'habite au 7 rue de Grenelle dans un appartement de riches. Mais depuis très longtemps, je sais que la destination finale, c'est le bocal à poissons, la vacuité et l'ineptie de l'existence adulte. Comment est-ce que je le sais ? Il se trouve que je suis très intelligente. Exceptionnellement intelligente, même. C'est pour ça que j'ai pris ma décision : à la fin de cette année scolaire, le jour de mes treize ans, je me suiciderai."

The Madonna of the Sleeping Cars (Neversink)

Collected Poems: A Bilingual Edition

Les rêveries du promeneur solitaire

Nutcracker and Mouse King and The Tale of the Nutcracker

Selected Poems (Penguin Classics)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

passant de mots, en regardant de concert l’écran illuminé où se racontait une histoire. Je l’acceptai. À la poursuite d’Octobre rouge était le film de notre dernière étreinte. Pour qui veut comprendre l’art du récit, il n’est que de le voir ; on se demande pourquoi l’Université s’obstine à enseigner les principes narratifs à coups de Propp, Greimas ou autres pensums au lieu d’investir dans une salle de projection. Prémices, intrigue, actants, péripéties, quête, héros et autres adjuvants : il

fait goûter. J’ai trouvé ça tellement bon, tellement � moi » que, ce matin, j’ai dit que c’était ce que je voulais boire dorénavant au petit déjeuner. Maman m’a regardée d’un air bizarre (son air � somnifère mal évacué ») puis a dit oui oui ma puce tu as l’âge maintenant. Thé et manga contre café et journal : l’élégance et l’enchantement contre la triste agressivité des jeux de pouvoir adultes. 12 Comédie fantôme Après le départ de Manuela, je vaque à toutes sortes d’occupations captivantes :

bien extraordinaire, me dit-il. — Non, réponds-je sur mes gardes, je ne les connaissais pas spécialement, c’était une famille comme les autres ici. — Oui, une famille heureuse, dit Mme Rosen, qui s’impatiente visiblement. — Vous savez, toutes les familles heureuses se ressemblent, je marmonne pour me débarrasser de l’affaire, il n’y a rien à en dire. — Mais les familles malheureuses le sont chacune à leur façon, me dit-il en me regardant d’un air bizarre et, tout d’un coup quoique de nouveau,

atteindre la reine doit, pour copuler avec elle, retirer avec ses pattes l’organe génital du précédent et, bien sûr, il lui arrive ensuite la même chose, et ainsi de suite jusqu’à dix ou quinze faux bourdons, qui remplissent la poche spermatique de la reine et vont lui permettre, pendant quatre ou cinq ans, de produire deux cent mille œufs par an. Voilà ce que me raconte Colombe en me regardant de son air fielleux et en émaillant le récit de grivoiseries du genre : � Elle n’y a droit qu’une

la troisième porte sur la gauche. — Vous avez un magnétoscope ? avais-je demandé à Kakuro Ozu. — Oui, avait-il répondu avec un sourire sibyllin. La troisième porte sur la gauche ouvre sur une salle de cinéma miniature. Il y a un grand écran blanc, un tas d’appareils brillants et énigmatiques, trois rangées de cinq vrais fauteuils de cinéma recouverts de velours bleu nuit, une longue table basse devant la première et des murs et un plafond tendus de soie sombre. — En fait, c’était mon métier,

Download sample

Download