Les Larmes d'Adam

Les Larmes d'Adam

Robert Maltais

Language: French

Pages: 95

ISBN: B00442YE6Q

Format: PDF / Kindle (mobi) / ePub


Pour son premier roman, Robert Maltais nous plonge dans l’univers clos de l’abbaye cistercienne de La Ferté en France.

Le Québécois Gilbert Fortin, alias Dom Gilbert, n’a pas la foi mais dirige tout de même cette abbaye depuis six ans. Paradoxal ? Attendez de lire la suite car il y est aussi question d’un jeune novice ayant un don qui pourrait se monnayer et d’un maître des novices qui aime désespérément Satan.

Personnages bigarrés, écriture alerte, métaphore biblique, Robert Maltais frappe un grand coup avec ce roman où le cynisme côtoie allègrement les voies impénétrables du Seigneur…

À plus de 50 ans et à la tête de 40 hommes, Dom Gilbert dirige l’abbaye cistercienne de La Ferté malgré son absence de foi. Gilbert Fortin, car c’est son vrai nom, a la situation bien en main. La dissimulation, c’est son affaire et aucun scrupule ne peut le contraindre à agir autrement. Mais voilà qu’il est pris d’un mal subit qui le conduit à l’hôpital. Les médecins ne donnent pas cher de sa vie. Une guérison miraculeuse survient. Serait-ce l’œuvre du jeune novice Ouriel ? En l’absence du père abbé, ce dernier est livré en pâture au vindicatif frère Jean-Daniel, qui voudra lui faire un mauvais parti. La presse écrite s’en mêle et bientôt ce sont les caméras de télévision qui vont s’intéresser au phénomène de La Ferté.

Quant à notre miraculé, il ne reste pas insensible aux charmes de l’infirmière qui le lui rend bien. Est-ce le monde à l’envers ? ou est-ce plutôt le sentiment humain qui se perpétue et ce, depuis l’épisode du jardin d’Éden ?

Mirror Lake (QA Compact)

The Hungry Ghosts

Some Great Thing

Poison

Open

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

récitait humblement le passage en français et n’y ajoutait le texte latin que sur demande expresse. Il s’agissait de bien mesurer ses effets. Il ne fallait surtout pas succomber à la vanité. Père Gilbert approuvait la discrétion de son disciple. Les deux dissimulateurs mentaient en toute mauvaise foi. Toutefois, contrairement à père Gilbert, frère Jean-Daniel demeurait férocement chaste. Il aurait hurlé sous la torture avant de succomber à la chair. Il avait appris de sa mère à détester le sexe.

n’était même pas en réaction contre l’éducation janséniste de son enfance canadienne-française. Comme on disait chez les Cousins : � Il en avait rien à cirer. � Il ne voulait pas de femme, pas d’enfant. Il s’était fait une place à Paris tout comme au dortoir de l’orphelinat et il n’avait pas vu une bien grande différence. Allongé sur le lit de sa chambre d’hôtellerie, Gilbert se libérait consciencieusement l’esprit de la main droite en lisant le trente et unième sermon sur le Cantique des

sa victime. Frère Fabien se roulait dans les grands yeux pervenche. Blanche, rousse, les yeux bleus : elle a tout pour se faire haïr. Un instant, frère Elvis se vautre dans la haine. Il est tombé dedans quand il était petit. Mais la douleur est insoutenable : le péché va l’éloigner de frère Ouriel. — Mon Dieu, fais que je ne la revoie pas. Non! Il ne veut plus s’abîmer dans le mal. — Mon Dieu, fais que je ne la déteste pas. Il faudrait prier pour elle, il le sait. Mais ça, non, il ne peut

suffira d’entrer en méditation pour recommencer. Ici, les yeux ouverts, Gilbert Fortin se retrouve parmi les siens, dans une Église québécoise dévastée. Le petit reste s’accroche. Dom Gilbert ne rentrera pas à La Ferté ; frère Jean-Daniel est prêt. Gilbert Fortin imitera Gandhi à son retour en Inde. Pendant toute une année, il parcourra le Québec. Il ira voir vivre son peuple. Il s’attardera dans les stades sportifs, les centres commerciaux, les groupes charismatiques, les communautés

gagne jamais. Il fait froid dans la caverne et dans le noir. Ils s’approchent l’un de l’autre en pleurant. Ils sentent remonter un élan inconnu et pourtant très ancien. Ève appelle Adam et il se laisse prendre. Adam se réfugie dans la grotte chaude de la femme. Ils bougent et se réchauffent. Ève produit de la lumière. Un feu pourpre danse derrière son front ; les yeux fermés, Adam le voit. Il va toucher quelque chose. Il approche du trou noir, ébloui par la lumière invisible. Il sait, il sait,

Download sample

Download