Les Pleurs ou le Grand Œuvre d’Andréa Bajarsky

Les Pleurs ou le Grand Œuvre d’Andréa Bajarsky

Marc Cholodenko

Language: French

Pages: 306

ISBN: 2:00291940

Format: PDF / Kindle (mobi) / ePub


« Je voudrais être Rimbaud et je voudrais ne l’être pas. Pourquoi avoir écrit si peu et ensuite tant, et bêtement souffert ? Est-il possible d’écrire comme lui et de ne pas souffrir comme lui ? Je ne crois pas être la seule à m’être posée la question parce que je ne suis pas la seule non plus à vouloir le peu qu’il a donné et refuser tout ce qu’il a perdu. »

Ainsi écrit Andréa Bajarsky, si jeune, si belle, si douée. Et qui pourtant, tout au long de ces pages, celles de son journal, comme celles qui retranscrivent les sentiments de ses proches, va peu à peu sombrer dans la folie – trop d’intelligence ? trop de sensibilité ? trop d’orgueil ?

Bug: A Play

Three Sisters

Queen Margot: A Play In Five Acts

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

que c’est mal tenu chez moi. Ah ! chiens. Mais non, mais non, ils sont bons dans leur petitesse seulement ils ne me connaissent pas ou font semblant plutôt, faisant qu’ils sont partie de la même clique acharnée à m’abattre, à me faire croire que je ne suis point ce que je suis. Mais ils peuvent s’acharner tant qu’ils voudront. Branbilla est bonne, elle me protège, connaissant qui je suis et ce que je sais. D’ailleurs qui d’autre le croirait ? Serait capable même de le croire. En fait il y en a

raffinés, amitiés royales, tout cela glissait sur elle comme le souvenir d’un songe tandis qu’elle restait intérieurement dans la plus profonde douleur où veut qu’elle soit maintenue, afin que son Devoir s’accomplisse, son Destin. Ainsi est restée sa vie d’aujourd’hui même, bien qu’elle se soit éloignée de tout ce tintamarre et vive retirée absolument, sans nulle complicité avec le monde malgré que tous les jours lui parviennent encore cartons bouquets pendeloques briquets lettres enflammées et

une prison, mais Aussi la prison est une immensité, Où que tu ailles, aussi les mots pour Toi depuis longtemps ne veulent Rien dire et seul ton chant te porte Courage et vie. Que veut-il dire ? C’est ton chant. Aussi que dire de la salle de bains, toute fonction et son nom surtout étant trompeuse et les petits trop prompts et contents de se fixer une image et idée. S’ils savaient pourtant, ce qu’ici il se fait. Mais la fonction seconde, c’est-à-dire vraie, n’a pas de nom et rien ne peut la

elle non seulement tout ce dont elle avait besoin – ce qui, après tout, était encore faisable – mais surtout tout ce qu’elle désirait. Était-ce sagesse ? Non – à son âge il est impossible d’en être déjà arrivé à ce point de compréhension de soi et du monde. C’était un don, tout simplement – comme on a les yeux bleus elle, elle avait cela : une parfaite autonomie par rapport au monde. Elle était un navire de guerre sur l’océan et lui un nageur qui tous les cent mètres doit reprendre pied, et

occupait actuellement par rapport à lui : rester son amant jusqu’au jour où il le laisserait tomber ne l’avancerait à rien. Il fallait devenir son ami, c’est-à-dire s’éloigner de lui. Seulement il ne pouvait pas prendre le risque de le quitter. S’il lui disait : je vais te quitter, il y avait au moins cinquante pour cent de chances qu’il le laisse faire et qu’il ne le revoie plus jamais – et c’était cinquante pour cent de trop. Il fallait qu’il s’éloigne de lui sans risquer de le perdre. Mais il

Download sample

Download