Souvenirs d'égotisme

Souvenirs d'égotisme

Stendhal

Language: French

Pages: 171

ISBN: B00OXBKAXE

Format: PDF / Kindle (mobi) / ePub


Publiés à titre posthume, en 1892, les Souvenirs d'égotisme sont d'abord un passe-temps d'exilé : dépérissant dans son poste de consul de France à Civitavecchia, grosse bourgade sans charme ni société, Stendhal, en 1832, entreprend de fouiller dans sa mémoire et de retracer les événements qui ont marqué sa vie de juin 1821 (date de son retour à Paris, après un long séjour en Italie) jusqu'à novembre 1830 (date de sa nomination à Trieste). L'oeuvre s'ouvre au moment où Stendhal, qui a quitté Milan et du même coup la belle et indifférente Métilde, touche le fond : chronique d'une convalescence, les Souvenirs d'égotisme donnent à voir un homme au bout du rouleau se laisser peu à peu reprendre par la vague de la vie. Festonnée de nombreuses digressions et d'anecdotes – sur son physique ingrat et le fiasco de ses aventures d'un soir, notamment –, cette tentative d'introspection vise la sincérité : l'écriture s'y déroule en roue libre, se déversant à chaud hors de toutes les normes de composition, sans relecture ni lissage artificiel. Galop d'essai pour sa grande oeuvre autobiographique, Vie de Henry Brulard, les Souvenirs d'égotisme demeurent inachevés: Stendhal interrompt ses notes à l'été 1822 parce que la chaleur lui « ôte les idées »- ultime pirouette d'un auteur qui disait vouloir « une tablette de marbre de la forme d'une carte à jouer ».
[i][/i]

Lectures de Proust

I Spit on Your Graves

Coup de Grace

The Grass

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

l'illuminent et la justifient. Il est triste pour un écrivain d'être obligé de recourir au silence pour exprimer et respecter ce qui aura le plus compté pour lui. Si c'est une victoire pour le sens, préservé parce qu'il se perd dans un point de fuite intouchable et ineffable, c'est une défaite pour le spécialiste du verbe, qui constate et même revendique l'infirmité de son outil. Ces considérations qui peuvent sembler bien métaphysiques trouveront un point d'application très immédiat lorsque,

comme je ne sais quel héros de Voltaire : Une pauvreté noble est tout ce qui me reste338, et je suppose que la Giuditta, comme nous l'appelions en italien, lui prêtait quelques petites sommes pour le garantir des pointes les plus dures de cette pauvreté. Je n'avais pas grand esprit alors, pourtant j'avais déjà des jaloux. M. de Perrety, l'espion de la société de M. de Tracy, sut ma liaison d'amitié avec Mme Pasta : ces gens-là savent tout par leurs camarades. Il l'arrangea de la façon la plus

pas, je ne ferai pas le charlatan, et puisque j'écris pour des amis inconnus, des âmes encore à naître, je serai aussi sincère qu'il est possible de l'être. Du bon usage de l'égotisme, en somme. Feignant par leur enseigne aguicheuse de promettre l'exhibition éhontée de la personnalité, les Souvenirs d'égotisme retournent en fait la notion comme un gant, et l'égotisme bien compris, échappant à la mystification qui est si souvent son but et sa nature, devient, à destination d'un récepteur

faut revenir à un petit jardin de la rue Caumartin408. Là chaque soir en Été nous attendaient de bonnes Bouteilles de Bière bien fraîche à nous versée par une grande et belle femme, Mme Romance, femme séparée d'un imprimeur fripon409 et maîtresse de M. de Maisonette, qui l'avait achetée dudit mari 2 ou 3 000 francs. Là nous allions souvent Lussinge et moi. Le soir nous rencontrions, sur le boulevard, M. Darbelles410, homme de 6 pieds, notre ami d'enfance, mais bien ennuyeux. Il nous parlait de

siégeait à la Constituante, il apprit que le lieutenant-colonel de son régiment voulait faire émigrer celui-ci en bloc ; il vola pour le rejoindre, et, en uniforme de colonel, harangua la troupe, qu'il convainquit de rester sur le sol de la patrie. Le lieutenant-colonel fut le seul à émigrer. Pareil trait ne pouvait qu'enchanter Stendhal. Là encore, deux tiers de page blanche. 171. Ary Scheffer a réalisé trois portraits de La Fayette, âgé de soixante-quatre ans en 1821. Né en Hollande, il ne

Download sample

Download